Être mère.

Aujourd’hui, je ne pourrais pas m’imaginer ne pas être mère, d’autant plus en ayant désormais goûté à ce plaisir et surtout après avoir autant galéré pour y parvenir (ouai presque 9 ans quand même!)

Pour autant cela n’a pas toujours été une évidence.

Je ne veux pas dire par là que je ne voulais pas être mère en étant plus jeune, je savais que j’aurais des enfants un jour en tout cas que j’en voudrais, mais cela n’avait rien d’une priorité et surtout je voulais que certaines conditions soient réunies. (Ma sœur elle par exemple avait tellement envie d’un bébé qu’elle l’aurait fait à tout prix avant même ses 16 ans! Avec peu importe qui! Heureusement elle a été plus sage que ce qu’elle ne disait lol)

Oui ! Déjà le papa ! Je n’étais surtout pas prête à faire un bébé avec le premier venu et finalement le destin m’a bien aidé puisqu’avant l’amour de ma vie, Cyrille, j’ai connu d’autres messieurs (ouai pas des dizaines hein, allez pas vous faire des films 😀 ) mais finalement jamais l’envie de devenir maman avec l’un d’eux ne m’a traversé l’esprit.

Et puis un minimum une situation professionnelle et financière. Je ne juge personne mais personnellement il était hors de question de faire des enfants sans un minimum à leur offrir . (Aujourd’hui je suis tellement tiraillée entre mon devoir de travailler et celui de rester pouponner et élever et voir grandir mon fils!)

J’ai donc vécu ma vie sans trop me poser de question à ce sujet.

Et puis arriva un jour de 2006…

Un jour pas fait comme un autre où je décidais de m’inscrire sur Meetic (à la base pour « espionner » un copain :p ) et de regarder un peu quelques profils comme ça juste pour voir!

Je suis donc tombée sur celui de Cyrille et je ne sais pas pourquoi j’y suis allée au culot et j’ai envoyé un message tout en étant persuadée ne jamais avoir de réponse!

Et c’est comme ça que notre histoire a commencé!  Je ne vais pas vous servir tous les détails hein mais bon. The big love quoi!

Et très vite, le destin va s’emparer de notre histoire! Seulement 4 mois après le début de notre histoire, je tombe enceinte ! Le coup de massue ! On était abasourdi! Et surtout vite panique à bord! Au bout de 4 mois on se demande si vraiment on est déjà prêt à devenir une famille alors que finalement on se connait à peine! Et surtout, je me rend compte que j’ai pris pas  mal de médicaments dès le début de ma grossesse! Grosse grippe avec beaucoup de fièvre donc antibiotiques, ibuprofène etc…,et aussi un traitement de fond pour l’asthme et les allergies pas franchement compatible avec la grossesse! Que faire?

Nous avons retourné la question des milliers voir des millions de fois dans nos têtes, et avons décidés qu’il serait vraiment plus sage de ne pas poursuivre cette grossesse!

La décision la plus difficile de notre vie!

Ce moment nous a finalement beaucoup rapproché. Après un long moment pour s’en remettre, il nous a finalement paru évident que nous aurions des enfants ensemble. Il ne pouvait pas en être autrement !

Quelques mois plus tard, après un emménagement ensemble, nous décidions que maintenant nous pouvions nous y consacrer!

C’était sans compter que la nature allait nous jouer des tours!

Nous essayions, mais rien. Puis problème gynéco pour moi donc on cherche. Consultations, examens… et au bout de long mois on trouve enfin (je vous la fait courte parce que le détail du récit est juste ….long et compliqué).

Je souffre du SOPK, syndrome des ovaires polykystiques.

Le mot est lâché et la galère commence (enfin continue!)

Ce syndrome empêche les ovaires de fonctionner correctement. Les ovules arrivent à maturité mais ne parviennent jamais à sortir de l’ovaire qui se transforme vite en une espèce de grappe de raisin! C’est un syndrome très complexe qui mèle cause et effet et souvent on se mord la queue (exemple, l’excès de poids favorise l’infertilité du à cette maladie mais cette maladie favorise l’excès de poids!)

Je ne vais pas entrer dans le détail mais je vous invite à vous informer si cela vous intéresse. http://www.materneo.com/conception/avant-la-grossesse/syndrome-des-ovaires-polykystiques-sopk/definition-quest-ce-que-le-syndrome-des-ovaires-polykystiques.html

Bref, pour avoir un bébé il va falloir avoir recourt à des traitements, des interventions chirurgicales (drilling ovarien (réalisation de trous dans les ovaires pour permettre la libération plus facile des ovules)).

Puis on se rend compte que rien ne fonctionne. La décision est prise d’aller consulter en PMA à Bichat. Minimum 6 mois d’attente pour un rendez vous et ce après avoir fourni un dossier.

Lors de ce rendez vous, le médecin me dit clairement que oui il réussira à me faire tomber enceinte mais que clairement il préférerait que je vois une endocrinologue avant et surtout qu’il faudrait que je perde du poids avant pour limiter les risques maman/bébé lors de la grossesse.

Redirection !

Première consultation en endocrino à la salpétrière. Et là pareil on me conseille fortement de perdre du poids avant la grossesse!

Pfiou ! Quand tu te bas avec ton poids depuis presque toujours c’est un coup dur! Comment faire? Clairement j’avais déjà eu un anneau gastrique qui n’a pour ainsi dire servit à rien. Alors pour moi ça allait être compliqué!

Mais c’était sans compter sur le fait que cette endocrino allait mettre sur mon chemin un médecin qui allait littéralement changer ma vie pour ne pas dire me la sauver!

Je vous la fais courte mais gros suivi obésité à la pitié salpêtrière pendant 2 ans avec découverte d’un diabète de type 2 (ce qui ne va pas arranger le SOPK) et décision de recourir à un bypass. Ce qui permettra à mes ovaires de carburer un peu moins et va faciliter la conception d’un petit bout. Mais en attendant on me dit bien qu’après l’intervention, interdiction de tomber enceinte pendant au moins 2 ans. D’ailleurs la contraception est un critère majeur pour l’accord de l’intervention. Trop de risque serait encouru par moi ou par le bébé si je tombais enceinte pendant la spectaculaire perte de poids des débuts!!

J’avoue qu’au départ l’idée de ne pas essayer de tomber enceinte pendant 2 ans ne m’a pas ravi. J’allais perdre encore 2 ans ! Mais bon il fallait faire un choix. Au final cette aparté m’a permise de m’occuper un peu de moi et de mon corps, même si honnêtement je le considérais comme un sale traître ! Et de pouvoir un peu penser à autre chose.

L’intervention a eu lieu, tout s’est passé au mieux! Aucune complication, la perte de poids presque idéale etc… Puis au bout de 18 mois l’envie de recommencer à essayer de faire un bébé me reprend, il faut dire qu’à ce moment là cela fait plus de 8 ans que ce projet était en route. J’en discute avec Cyrille et mon poids étant pratiquement stabilisé nous décidons qu’il est raisonnable de retirer mon stérilet, en nous disant que de toute façon avec notre passif cela ne va pas fonctionner tout de suite!

Je fais donc retirer mon sterilet en janvier 2015, et c’est en fécrier je tombe enceinte!

Surprise! On peine à y croire mais nous sommes rempli d’espoir! Nous décidons de l’annoncer à nos parents le 14 mai pour l’anniversaire de mon papa.

Ce sera une belle surprise pour son anniversaire!

Sauf que…

Une semaine à peu près avant je commence à perdre du sang, bêtement je me dis que ce n’est rien que parfois en début de grossesse ce la arrive… Je ne sais pas si je me voilais la face ou quoi mais bon je laisse quelques jours se passer sans rien dire même à Cyrille. Jusqu’au jour où les saignements deviennent trop important et où une amie à qui je m’étais confié me convaincs que ce n’est pas normal (pourtant je connais mon corps et sont fonctionnement mais je ne voulais pas comprendre) Décision est prise d’aller aux urgences gynéco. Et là après de longues minutes de silence lors de l’échographie, l’interne me lance un « bon ba madame il n’y a pas de battements de cœur, vous reviendrez dans quelques jours pour qu’on vérifie que tout s’est bien évacué ».

WTF!!! QUOIIIII????

J’ai du annoncé à mes parents, le jour de l’anniversaire de mon père que je venais de faire une fausse couche et que c’est pour ça que j’avais l’air triste!! Et le pompon je crois c’est que c’est pile poil à ce moment là que l’embryon s’est évacué de moi! Le choc.

Je me suis rapidement fait une raison, si cela n’a pas marché c’est que quelque chose n’allait pas !

On m’a donc dit d’attendre au moins 3 mois avant de recommencer les essais bébé et que le retour de couche serait là d’ici une 40aine de jour. Qu’en attendant il fallait que je reprenne la pilule. Ce que je n’ai pas fait ! Et puis quoi encore!

J’ai donc attendu ce fameux retour de couche.

Mais bon il n’avait pas l’air pressé, parce que 40 jours étaient passés mais rien, bon.

Nous sommes parti en vacances, une semaine au camping en bord de mer en Bretagne. Et Cyrille me trouvait particulièrement émotive depuis quelques temps. Peut etre des restes de cette fausse couche je me suis dis. Cela m’avait peut etre plus chamboulé que je ne le pensais.

Et puis au retour de vacances, toujours autant d’émotivité. Cyrille s’inquiétait. Et puis fin juillet un soir il rentre avec un test de grossesse. Je lui dis que ça ne servira à rien que je ne peux pas être enceinte vu que je n’ai pas eu de retour de couche!

Devant son insistance, je décide quand même de le faire de toute façon je n’ai rien à perdre!

Je fais ce test qui normalement devait donner son résultat au bout de 2 ou 3 min et là je n’ai pas encore refermé le capuchon que les deux barres sont déjà bien visibles!! Je suis complètement éberluée! Je le montre à mon homme tout en n’y croyant pas.

On se dit qu’il vaut mieux confirmer avec une prise de sang avant de se faire des films!

Et finalement prise de sang positive et même très positive!

WHAT??? Bon ne nous emballons pas avec l’épisode précédent on a eu une grosse déception donc rendez vous à l’hôpital pour une écho de datation pour voir où nous en sommes. Et là deuxième choc, 11 semaines on nous dit!!! Cela veut dire que je suis tombée enceinte à peine 15 jours après ma fausse couche! Le cœur bat bien tout! Bizarrement on se limite à se réjouir.

Prise de rendez vous avec un gynéco urgemment étant donné l’avancement de la grossesse et l’urgence de la déclaration administrative pour l’échographie du premier trimestre ! Sauf que nous sommes en août et que beaucoup sont en vacances et que ceux qui ne le sont pas sont débordés.

L’avantage c’est que finalement on arrivait à 12 semaines et que le plus gros risque de fausse couche était passé et qu’on allait pouvoir souffler et l’annoncer!

Je crois que j’ai quand même mis un peu de temps à vraiment investir cette grossesse parce qu’après 9 ans d’attente et surtout une fausse couche je peinais à y croire et surtout ça me faisait peur!!!

9 ans quoi! Je me demandais si je ne rêvais pas!

C’est à la fin du 4 ème mois que j’ai enfin commencé à me détendre et à réaliser doucement que j’allais être maman. Malgré tout en guettant les différentes étapes de la prématurité.

Et enfin je suis devenue MAMAN! Après beaucoup de souffrance, d’attente, de doute. ENFIN,

Mon bébé était là! LE 22 Février 2016 Il a fait de moi une maman!

Après une grossesse presque idyllique, et un accouchement très zen. Enfin je le tenais là. Dans mes bras.

Une évidence, le fruit d’un amour inconditionnel!

Ses yeux braqués sur moi, j’étais comme en transe.

J’ai mis des jours à atterrir!

Je n’ai pas fait de babyblues (enfin si pendant la grossesse lol)

Mais dès que je le regardais je pleurais de bonheur tant j’étais heureuse d’en être arrivé là! Aujourd’hui encore je suis tellement fier quand je le regarde en me disant que ce que je suis devenue aujourd’hui je le lui dois.

Il m’a fait devenir mère!!

Oh je ne suis pas une mère parfaite, je m’énerve, je crie, je pleure, mais toujours je me surprends de ce que je suis capable de faire pour lui et de l’énorme quantité d’amour qu’il génère chez moi!

On a beau nous prévenir qu’un enfant ça chamboule une vie, je crois qu’on ne l’ai jamais assez! C’est une vague tellement immense!

Aujourd’hui j’ai la chance de bientôt devenir maman pour la deuxième fois. En mars 2018, nous serons 4. J’ai toujours autant de mal à me dire que je vais être capable de faire ça une nouvelle fois. D’être maman une nouvelle fois, d’un deuxième petit être.

J’essaie de ne pas trop me poser de question (mais bien sur … vive les hormones….) et je me dis qu’on y arrivera et que ce sera encore plus d’amour dans notre famille.

Je ne me fais pas d’illusion ce ne sera pas facile tous les jours! Deux enfants en bas âge ça ne va pas être simple tous les jours, mais bon après tout si la dose d’amour est deux fois plus grande…

Il n’y a plus qu’à attendre et tout préparer pour cette jolie poupée qui nous rejoindra bientôt et surtout se préparer! On passe de 3 à 4, il n’y a pas que pour Cyrille et moi que le quotidien va changer mais Soann va devoir s’armer de beaucoup de patience! Nul doute que l’amour va beaucoup nous aider!

Je me dis quand même qu’il y a 4 ou 5 ans de ça je n’aurais pas cru à tout ça, mais aujourd’hui je ne regrette absolument rien! Et j’ai envie de profiter à fond de mon role de maman.

Je me fiche de ce que les autres peuvent penser, des remarques qu’on me fait quand je dis que j’allaiterai tant que cela me plaira etc… Mes bébés auront le droit à tout ce que je peux leur donner de meilleur même si cela me demande des sacrifices n’en déplaise à qui que ce soit!

Ils sont ma force et avec leur père nous donnerons le maximum pour eux!

Etre mère voilà ce que c’est pour moi.

Je n’ai rien d’héroïque et si je raconte cela ici ce n’est pas en attendant une quelconque reconnaissance de mes actes et de mon vécu. Juste pour dire que la maternité n’a rien de simple ni avant ni pendant et que beaucoup de femme ont des difficultés à devenir mère, certaines ont plus de chance et de facilité, ce qui ne veut pas dire qu’elles sont moins méritantes. Etre mère c’est peut être l’épreuve la plus difficile d’une vie, et la plus belle à la fois. Je m’estime chanceuse d’avoir pu le devenir et je voudrais tellement que toutes celles qui le désire puissent le devenir!

 

 

 

 

 

Publicités

Qui suis-je?

Avant tout bienvenue par ici!

Il faut que je me présente donc.

Je m’appelle Emilie,  j’ai 28 ans avec 8  ans d’expérience :p.

20664955_10155028099851859_5993271045095802268_n

Je suis en couple avec mon amour de chéri,  Cyrille, depuis maintenant 10 ans (11 en novembre).DSC00259

Nous avons un magnifique petit garçon de 19 mois, Soann, qui fait de notre quotidien un bonheur! Et un deuxième bébé est en route pour fin mars 2018.

DSC_0004

Il y a bien sur, des jours avec et des jours sans, comme chez tout le monde!

Des jours classiques et des jours exceptionnels!

Nous avons 3 chiens, Chocolat, une petite chienne croisée york x lhassa apso x westie de 14 ans P1030310

Gibbs, un chien croisé porte et fenêtre 😀 à priori cairn terrier x parson terrier de 6 ans

DSC_0007

et Gloups, un ariegeois de la Réunion, de 5 ans

DSC_0006

Le but de ce blog est de partager avec d’autres mamans et papas, notre quotidien et notre exceptionnel!

Pour rire, pleurer, dédramatiser, raconter, se questionner… Bref échanger!

Vous trouverez surement parfois des avis sur ce que j’ai pu essayer (produits ou activités)

Mais surtout des récits de nos aventures !

 

 

 

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑